Sur la base des résultats des élèves de Genève à l’enquête PISA 2000, il apparaît que les médiocres moyennes genevoises, par rapport au cadre helvétique, ne sont pas exclusivement imputables à l’origine nationales des élèves ou de leurs familles. A l’écoles, les autres ne sont pas ceux ou celles qu’on croit, c’est à dire les allogènes.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Qui baisse les moyennes dans les test internationaux ?

L’augmentation des flux migratoires et l’accélération des échanges entre les différentes régions du monde conduisent aujourd’hui à rendre les sociétés plus perméables aux influences extérieures, laissant davantage de place aux interactions, aux mélanges et au multiculturalisme. L’autre ne vit plus isolé du reste du monde, dans un pays lointain, il est aujourd’hui parmi nous : c’est notre voisin, notre collègue, notre confrère, notre partenaire.

La préservation de la diversité culturelle, le dialogue entre les peuples et l’intégration des immigrés sont devenus des enjeux majeurs du monde contemporain. Dans un contexte où l’identité et le rapport à l’autre changent rapidement, la notion de partenariat apparaît de plus en plus centrale pour régler les conflits et les malentendus entre communautés dans le respect de leur différence (dossier de presse de l’exposition)

Exposé en format .ppt de l’intervention tenue le 1er mars 2006 à Genève dans le cadre des conférences-débat organisées par le Musée d’ethnographie de Genève lors de l’exposition "Nous autres" (11 novembre 2005-1 avril 2007)

Les documents de l'article

pdf_Ge_Nous_autres.pdf