Exposé présenté au colloque “Evaluer l’évaluation”, organisé par l’ Iréa (Institut de recherche, d’études et d’animation de la sgen-cfdt), Paris, 28-29 novembre 2008

Version imprimable de cet article Version imprimable

Intervention similaire, avec quelques retouches mineures relatives en particulier au cas de la France, à celle présentée lors de la "Conférence internationale des systèmes éducatifs : un modèle européen ?" organisée à Paris les 13 et 14 novembre 2008.

La capacité des organisations internationales et de quelques pays de produire régulièrement des données sur les acquis et compétences des élèves a modifié le cadre théorique de références de l’organisation des ensembles d’indicateurs internationaux de l’enseignement ainsi que les stratégies de collecte et d’analyse des données sur les systèmes d’enseignement.

Les informations sur les résultats des élèves sont devenues le pivot des cadres théoriques de collecte des informations utilisées pour analyser les systèmes d’enseignement. L’abondance des données sur les acquis a bouleversé les politiques de l’éducation et a appauvri paradoxalement les informations sur l’enseignement.

Les documents de l'article

Les_28_et_29_novembre_2008.pdf
Paris_irea.ppt