Reprise partielle d’une interview de Xavier Pons effectuée à Paris en 2007

Version imprimable de cet article Version imprimable

Biografia di un ex- esperto dell’OCSE

Non si diventa esperto internazionale sulle questioni scolastiche a caso. Mi hanno invitato a spiegare come ho fatto ad esserlo. Dapprima confesso che non mi sento un esperto internazionale in materia di istruzione e poi che non ho fatto nessun studio speciale per diventarlo. Ho ritenuto per anni che la mia vita professionale fosse il frutto del caso e della fortuna , poi quando Xavier Pons mi ha interrogato ho capito che non lo era affatto. Non credo esista una formazione apposita per diventare esperto internazionale nel settore dell’istruzione, ma posso affermare che il cerchio degli esperti internazionali o di quelli che si ritengono tali è diabolico. Ho incontrato schiere di squali. La vita in questo ambiente non è affatto semplice. Ci sono molti "spacconi", persone senza scrupoli, scorrette e colte , specialisti pronti a qualsiasi sgarbo pur di imporre le proprie idee, predicatori irresponsabili, "missionari" dalle teorie scolastiche più strampalate. Ho appreso molto a Ginevra quando ho avuto a che fare con la politica locale lavorando con gli assessori all’istruzione, con l’università, con i sindacati degli insegnanti , con i ricercatori dello SRED, ossia delle scienze dell’educazione , con i membri del parlamento, mentre all’OCSE il funzionario internazionale vive nella stratosfera. In ogni modo una delle sue competenze chiave risiede nella capacita’ di reperire gli specialisti con i quali lavorare, i consulenti. Come si acquisisce tale competenza ? Credo leggendo molto, con l’abilita’ nei contatti sociali, con le conoscenze utilizzate nelle conversazioni, con gli argomenti usati nei dialoghi.

 

Présentation de la part de Xavier Pons, intervistateur

Norberto Bottani se définit dans son curriculum vitae disponible en ligne comme un « analyste indépendant des politiques de l’enseignement ».

Expert international renommé proposant depuis plusieurs années des activités de consultance, membre de plusieurs comités de revue et auteur de nombreuses publications sur les indicateurs en éducation et les politiques éducatives, il a été membre du CERI [1] au sein de l’OCDE [2] et a été à l’origine du projet de conception d’indicateurs statistiques permettant de comparer les systèmes d’enseignement (projet INES).

 

Cet entretien a été effectué dans le double cadre d’une thèse et d’un projet de recherche financé par la Commission européenne (contrat nr 028848-2 - project KNOWandPOL), coordonné par l’Université catholique de Louvain et portant sur le rôle et la place des connaissances dans la régulation des systèmes d’éducation et de santé en Europe. L’un des axes de ce projet, pour lequel a été mobilisé cet entretien, consistait à établir une cartographie des producteurs de connaissance en matière d’évaluation et d’expertise du système scolaire français. Ce fut l’occasion d’interroger Norberto Bottani sur sa formation, son parcours professionnel et ses expériences nombreuses d’expert international, notamment en France. Nous tenons à vivement le remercier de nous avoir longuement reçu d’abord (l’entretien a duré 3h40) et d’avoir accepté qu’une version condensée de nos échanges soit publiée dans ce numéro.

 

Propos recueillis par Xavier Pons, maître de conférences à l’UPEC

Paris, 31 octobre 2007

 

Xavier Pons

ponsx@wanadoo.fr

 

 



Le texte en annexe correspond en partie à celui publié par le magazine "Carrefour de l’ éducation", No. 37, juin 2014 dédié au thème "Entre Etat et Professions : rôle et modalités de l’expertise en éducation".

On a gardé le style oral de la conversation et ont été apporté au texte quelques modifications mineures.

Voici les informations transmises par la maison d’édition Armand Colin qui publie le magazine en ce qui concerne le copy right :

 

Monsieur Bottani,

 

Vous avez récemment publié un article dans la revue Carrefours de l’éducation (n°37) ce dont nous vous remercions vivement.

 

En plus de l’exemplaire que vous recevrez à parution, vous trouverez ci-joint la version électronique de votre article définitif. Cette version est d’ores et déjà en ligne sur le site Armand Colin à l’adresse suivante http://www.armand-colin.com/revues_num_info.php ?idr=35&idnum=575164 et donc disponible aux abonnés (les bibliothèques universitaires en disposant également depuis leur portail). Par ailleurs, les institutions abonnées à Cairn, ainsi que les particuliers en pay-per-view, retrouveront votre article sur ce portail en version HTML et PDF (www.cairn.info).

Vous pouvez retrouver notre politique en terme d’archives ouvertes sur notre site (http://www.armand-colin.com/revues.php) ou sur celui d’Héloïse (http://heloise.ccsd.cnrs.fr/).

En effet, nous acceptons l’archivage des articles en version pre-print (avant expertise) mais non dans sa version définitive c’est-à-dire celle que je vous ai fait parvenir.

PS. : Ho modificato alcuni refusi della versione pubblicata e ho aggiunto alcune note al testo definitivo dell’intervista che avevo conservato nel mio computer, Articolo allegato, in francese.

[1] Centre for Educational Reseach and Innovation

[2] Organisation de coopération et de développement économique

Les documents de l'article

Entretien_avec_Mr_Norberto_Bottani2.pdf