Ultima pubblicazione di Christian Maroy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Il solito ritornello

Maroy è il vate in Europa del coro che contesta la valutazione, il liberalismo scolastico, il quasi -mercato scolastico, la concorrenza tra scuole,l a libertà di scelta della scuola, la valutazione delle scuole. La sua origine belga gli ha permesso di osservare sul terreno, nel Belgio francofono, gli effetti di queste politiche che miravano a migliorare le scuole, a renderle più eque, gli effetti di questa regolazione tramite la concorrenza tra scuole. Da anni Maroy raccoglie informazioni in tutta Europa sui misfatti di queste politiche ed è diventare uno specialista ricercato da molti organismi per sostenere la lotta contro le riforme neo-liberali della scuola. Da vent’anni circa Maroy non sgarra e continua imperterrito a combattere contro queste politiche. Il suo ultimo libro qui presentato documenta gli effetti nefasti di queste politiche che stanno ormai morendo ovunque e dimostra i limiti di ricerche impostate partendo da ipotesi e da domande di ricerca solide come rocce. La scuola potrebbe cambiare , le politiche scolastiche anche, ma Maroy non considera queste prospettive. Non ne esiste solo una strategia di riforma anche se durante più di un decennio numerosi governi si sono copiati ed hanno scimmiottato, magari con l’aiuto delle organizzazioni inrernazionali , politiche scolastiche dubbie.

Qui connaît Christian Maroy ne sera pas surpris de cette publication. Depuis des années Maroy soutientt et démontre l’idéé que les politiques de l’enseignement contemporaine sont l’expression de pratiques de pouvoirs qui visent à réguler le marché éducatif, à détruire le système d’enseignement étatique et pubmic et à le transformer en une espèce de quasi-marché ; Il rassemble une énprme documentation sur cette tendance et trouve facilment des adeptes de sa thèse. Maroy a quitté depuis 2010 l’Université de Louvain et s’est tranféré au Québec une autre régionvfrancophone dans laquelle ses théories imperversent en accueillant les transfuges européens. Christian Maroy est actuellement professeur à l’Université de Montréal et de Louvain. Après avoir été directeur du GIRSEF (Université de Louvain), il est, depuis octobre 2010, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en politiques éducatives (Université de Montréal). Ses intérêts de recherche portent sur les politiques éducatives, la régulation et la gouvernance des systèmes d’enseignement, les marchés scolaires, le travail et la profession enseignante, la démocratisation de l’enseignement supérieur. Il a notamment publié « Ecole, régulation et marché. Une comparaison de six espaces scolaires locaux en Europe. » (2006, PUF) et de très nombreux articles dans des revues internationales.

 

Son dernier livre est une compilation . On reprend ici la présentation de la maison d’édition De Boeck, Bruxelles :

 

 

L’école à l’épreuve de la performance : les politiques de régulation par les résultats



L’École est de plus en plus soumise à une obligation de résultats et de performance. Depuis une vingtaine d’années, dans la foulée d’une promotion de l’autonomie des établissements scolaires et d’un processus de décentralisation, on assiste à la mise en place de nouveaux outils de pilotage et de régulation à distance des performances des organisations scolaires locales. Selon des modalités diverses, les États visent à mieux « réguler » les processus et fonctionnement des écoles. Des procédures d’évaluation des résultats des établissements et du travail des enseignants se construisent, accompagnées de mécanismes de reddition de compte. Ces dispositifs d’accountability sont supposés assurer un pilotage d’ensemble du système éducatif, l’orienter vers certaines priorités et en contrôler la qualité. La visée déclarée est d’améliorer l’efficacité éducative, de réduire les écarts de performance selon les origines sociales ou culturelles (l’équité), enfin d’améliorer l’efficience.
Cet ouvrage a pour but d’analyser les significations variées, les usages et les effets des politiques de régulation par les résultats. Nous interrogeons leur genèse et leurs trajectoires dans différents contextes nationaux (Belgique, France, Hongrie, Israël, Québec, Suisse). Nous analysons les orientations cognitives et normatives des outils d’évaluation mobilisés pour les mettre en œuvre. Enfin, la réception et les usages de ces politiques et outils par les directions ou les enseignants sont observés.
Qu’est-ce que ces politiques font subir à l’école, désormais à l’épreuve de la performance ?
Basés sur des travaux empiriques solides conduits par des chercheurs chevronnés, cet ouvrage montre à la fois que des tendances managériales analogues se généralisent dans les contextes étudiés, mais que les acteurs intermédiaires et locaux, en s’appropriant les politiques, peuvent aussi en “co-construire” les modalités d’application et en moduler les effets.

 

Per ottenere il libro cliccare qui.

 

Se Maroy fosse tradotto in italiano avrebbe un successone, vista l’aria che tira nelle cerchie scolastiche italiane.